Cartographie du bruit

Cartographies Stratégiques du Bruit et Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement de Caen la mer

 

Cartes stratégiques du bruit

 

La directive européenne 2002/49/CE sur l’évaluation et la gestion du bruit dans l’environnement a pour objectif d’évaluer, dans les vingt-cinq États européens, l’exposition au bruit dans l’environnement, au moyen de cartes stratégiques de bruit.

Cet outil permet de disposer de données harmonisées, portant sur des indicateurs communs, et de mener des actions à l'échelle communautaire.

Par ailleurs, la directive vise à éviter, prévenir et réduire les effets nuisibles de l’exposition au bruit de la population et à préserver la qualité des endroits calmes.

A ce titre, les agglomérations de plus de 100 000 habitants doivent procéder à l'établissement de cartes de bruit des infrastructures  de transports routier, ferroviaire, aérien,et des sites industriels classés ; et la réalisation d'un Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement (PPBE).

 

C’est dans ce cadre que la communauté d’agglomération Caen la mer a réalisé des cartographies stratégiques du bruit, permettant de situer ses zones géographiques exposées au bruit des infrastructures de transports routier, ferroviaire, aérien, et des sites industriels classés

  

Plan de prévention du Bruit dans l'environnement PPBE

 

En complément des cartographies du bruit, le plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE) présente des actions permettant de réduire les niveaux sonores dans l’environnement, notamment les zones à enjeux et les zones calmes.  

 

Adoption du Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement (PPBE)

 

Les cartographies et le projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) ont été mis à disposition du public pendant deux mois, du 6 septembre au 6 novembre 2016. 31 observations ont été consignées dans 13 communes. Elles ont toutes été prises en compte et ajoutées au rapport final.

A l'issue le bureau communautaire de Caen la mer du 24 novembre 2016 a adopté le Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement.

Bien sûr, nos environnements de vie évoluant, le tissu urbain se transformant, la révision des cartes et du plan de prévention se fera tous les 5 ans (à compter de leur date d’approbation), comme le prévoit la directive.

 

Les cartes stratégiques du bruit, bien les comprendre, bien les lire, connaître les différentes nuisances mesurées

 

Bruits dans l'environnement

 

Le périmètre d’étude concerne les infrastructures de transports routiers, ferroviaires, aériens et les activités bruyantes classées ICPE (Installations Classées pour la Protection de l'Environnement). Il s'agit d'une évaluation globale calculée, de l'exposition au bruit des populations.

Bruits qui ne sont pas concernés par le plan

Les sources de bruit liées aux activités humaines, à caractère localisé, fluctuant ou aléatoire ne sont pas visées par la directive (exemples : bruit d'une salle des fêtes, bruits de voisinage, aboiements, tondeuse, etc…).

Aide à la lecture des cartes et résumé non technique

 

Une aide à la lecture des cartes et un résumé non technique de l’étude sont disponibles pour faciliter la compréhension des cartes (cf liens ci-dessus).

 

L'échelle des niveaux sonores

 

Un bruit se caractérise d’abord par son niveau sonore, son intensité. L’unité utilisée est le décibel (dB). L’oreille humaine est capable de percevoir un son compris entre 0 dB et 120 dB, seuil de douleur. A partir de 140 dB, il y a perte d’audition. L'oreille est plus sensible aux moyennes fréquences qu’aux basses et hautes fréquences. Pour tenir compte de ce comportement physiologique de l’oreille, les instruments de mesure sont équipés d’un filtre dit « de pondération A » dont la réponse en fréquence est la même que celle de l’oreille. L’unité de mesure s’appelle alors le décibel pondéré A (dB(A)) et celui-ci permet de décrire globalement la sensation quand le bruit couvre une large plage de fréquences (ce qui est le cas de presque tous les bruits auxquels nous sommes soumis).

 

 

 

échelle du bruit

 

 

 

Les pièges des décibels

 

valeurs décibelsLes décibels ne s'additionnent pas de manière arithmétique : un doublement de la pression acoustique équivaut à une augmentation de 3 dB. Ainsi, le passage de deux voitures identiques produira un niveau de bruit qui sera de 3 dB plus élevé que le passage d'une seule voiture. Il faudra dix voitures en même temps pour avoir la sensation que le bruit est deux fois plus fort (l'augmentation est alors de 10 dB environ).

Retour en haut de page

 

 

Mots-clés

Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
Google+
Logo Instagram
Linkedin
Viadeo
Suivez-nous
Flux rss
Youtube
contact email
Informations déchets ménagers
Plus d'informations sur la collecte des déchets ménagers : 02 31 304 304
Caen normandie Accueil


Qu'est ce que Head Pilot Online ?
Installer Head Pilot Online